Les photos et textes présents sur ce site sont des données personnelles de partage exclusif.

Leur droits appartiennent pleinement au propriétaire du site. Ne pas utiliser ou diffuser sans autorisation préalable. ©2019

Horlogerie / Collection de montres

________________________________________

Cliquez sur les boutons des marques ci-dessous pour découvrir ma collection de montres actuelle. C'est une collection qui me tient particulièrement à cœur, mais qui reste difficile à assouvir avec autant d'entrain que mes autres passions.

La notion de "temps" est particulière.

Car ce terme est aussi inclassable qu'il n'est palpable.

Malgré les règles que l'humain a défini pour le comprendre, il reste un mystère.

Le "temps" semble émettre perpétuellement une ellipse autour de nos vies. Tantôt éloigné, tantôt proche et presque à portée de main, c'est à une vitesse pourtant constante qu'il va strictement de l'avant, ne laissant derrière lui que des étoiles et fines particules dans nos esprits : c'est le créateur muet de nos souvenirs avec pour allié de toujours notre esprit.  

Aussi loin que remonte ma mémoire, la notion "temps" m'a toujours fascinée. Il est à la vie ce que l'éternel est à la mort, et l'Humain de tout temps, a tenté de le défier en vain.

Alors pour lui rendre hommage, mais surtout le comprendre, nous l'avons quantifié, mesuré, et avec les années enfin, précisé.

Là où je vais, il me précède et me suit.

Partout où je regarde, il m'observe.

Lorsque je pense, il passe et précise.

Qu'importe le lieu ou l'époque, il m'obsède.

Qu'importe le lieu ou l'époque, il nous survit.

 

Cette entité omniprésente mais pourtant invisible semble jouir d'une immunité dont chacun pourrait rêver si son existence ne paraissait pas si monotone quoiqu'indéfinissable.

Quoi que vous décidiez de faire de vos vies, les chances que vous avez ou les personnes que vous aimez, le temps, inlassablement, passera après vous, comme une fusée que l'on regarde au loin partir vers un avenir incertain.

 

Une montre garde et précise le temps, mais si sa fonction première est de donner l'heure, elle peut également être un bijou, comme un hommage à cette entité invisible.    

Je ne suis devenu collectionneur de montres que parce que j'en ai eu l'occasion au fil des années. Mais ma passion pour l'horlogerie remonte à mon enfance. Mon père aime les montres depuis toujours, et quand j'étais gosse, il y avait toujours un magazine qui traînait, parlant de cet univers. Nous n'étions pas une famille riche, alors bien sûr c'était surtout pour rêver, comme on achète un magazine de voitures de luxe pour les vacances. 

Je suis récemment retombé sur des vestiges de mon enfance pour cette passion, notamment un collage fait avec mon père vers mes 8 ans, où nous avions découpé tout un tas de ces fameux magazines pour en faire un collage géant intitulé "Avant 10H10". Parce que cela fait longtemps que les montres sont présentées, pour des soucis d'esthétisme, avec les aiguilles réglées sur 10h08 environ, mais sur des centaines de montres dans les magazines, l'une d'entre elles était réglée à 16H24. Le collage devint ainsi une sorte de jeu de piste, où il fallait observer chaque modèle pour vérifier les heures...

 

C'est en faisant ce collage que mon amour tomba sur une EBEL voyager. Je ne connaissais pas le modèle, mais la carte du monde et la fonction avec les fuseaux horaires sur la couronne me plu immédiatement.

Plus tard vers mes 12 ans, je pars en Angleterre avec l'école, et j'ai du faire un petit dossier sur le voyage.

En le relisant des années plus tard, je me rendis compte une fois de plus que mon attention dans les musées visités était focalisée sur les horloges et pendules... Collectionneur dans l'âme, dès que j'ai eu un peu d'argent de côté, il fallait que je m'y mette, mais par où commencer...

Arrivent mes 20 ans, en 2004 et là, mon père s'est souvenu de mon attachement à un modèle en particulier, et pour marquer le coup, il m'offre une EBEL Voyager II en or. Car au-delà du fétichisme que l'on peut apporter à un objet ou ce qui s'apparenterait pour certains à une futilité du quotidien, une montre reste un bijou, accessoire de luxe dont l'humain pourrait très bien se dispenser, mais qui l'habille et lui donne la possibilité de rester ponctuel avec facilité.

Il me fallut attendre 2006 et un voyage à New York pour acquérir une nouvelle pièce : ma seule Tissot, une "Le Locle 1857" automatique dont le design intemporel n'est pas sans rappeler celui d'une Breguet (je n'en ai pas encore...).

Il y a de nombreuses façons d'aborder une collection de montres. Personnellement je marche au coup de cœur, et si l'objectif utopique serait d'avoir une pièce emblématique de chaque marque, je cherche également à ne pas trop partir dans tous les sens, car croyez-moi, ce n'est pas évident. Je n'aime pas que les montres dites "de luxe". J'ai une passion pour le design et l'esthétisme de toute pièce, y compris les plus simplistes et les plus distribuées comme des swatch pour ne citer qu'elles. Mais évidemment, que serait l'horlogerie sans les complications, les mouvements manuels et la précision si caractéristique du fait main. Alors j'avance, petit à petit, en essayant comme pour les autres collections de faire des listes de futures acquisitions, mais certaines choses sont tellement inabordables qu'elles resteront probablement à jamais sur une feuille, ou en photo.

La suite, vous la découvrirez en cliquant sur les logos, qui contiennent les modestes pièces que j'ai pu me prendre avec les années. C'est le genre de collection de toutes façons qui ne s'arrête jamais vraiment, puisque certains designs qui ne me plaisaient pas hier me plaisent aujourd'hui. L'Homme change, ses goûts et envies également. Une collection de montres c'est un peu comme une garde robe : elle peut évoluer avec les années et je n'exclus pas l'idée de me prendre un jour des modèles qui ne me font ni chaud ni froid à l'heure actuelle.

Bonne visite !

Minouche

__________________________________________________________________________________________________________________