Les photos et textes présents sur ce site sont des données personnelles de partage exclusif.

Leur droits appartiennent pleinement au propriétaire du site. Ne pas utiliser ou diffuser sans autorisation préalable. ©2019

Mighty Max (1993)

_________________________________________

Dans les années 90, c'est la guerre des jouets, des marques et des idées.

Tyco est loin d'être le dernier dindon de la farce dans le genre, toujours prêt à rebondir sur une idée pour suivre la mouvance.

A l'aube de la dernière décennie du siècle dernier, Mattel avec Bluebird sort en magasin les fameux Polly Pocket, des jouets miniatures pour filles qui vont cartonner. Mais et les garçons alors ?

Hé bien Mighty Max sera le penchant "boys" de ces petits univers miniatures, où monstres, cachettes et rêves de SF raviront les enfants de l'époque.

J'ai tout juste 9 ans quand sort la première série des Mighty Max en France, édité par la célèbre société IDEAL.

Mighty Max m'apporte alors tout ce que j'aime à l'époque : des petits jouets à transporter partout, pliable, renfermant de petits mondes merveilleux où il se passe tout un tas d'aventure. Le principe était simple : on emporte pas uniquement le jouet, mais son univers avec soi, pour se créer sa propre aventure.

Il y eut différentes tailles de Mighty Max. Les petits, les taille normale et les "châteaux", sur différentes vagues.

Mis à part le Cyclope, issu de la seconde série de jouets, je n'ai eu enfant que ceux de la première série, donc c'est ceux que je recherche en priorité désormais, en neuf uniquement.