Les photos et textes présents sur ce site sont des données personnelles de partage exclusif.

Leur droits appartiennent pleinement au propriétaire du site. Ne pas utiliser ou diffuser sans autorisation préalable. ©2019

Dédicaces & histoires rocambolesques

J'aime rencontrer les créateurs, dessinateurs, producteurs et autres gens de tous ces milieux. Autant que faire se peut.

Alors j'essaie, lorsque j'en ai l'occasion, d'apporter des objets à dédicacer aux gens.

Cela leur apporte une valeur sentimentale et personnelle, l'objet de production devient alors unique, et renferme une part d'âme, une "touch" en plus que n'ont pas les autres, pourtant identiques à la base.

 Je vous présente ici ma très modeste collection de dédicaces.

André Cheret - "La 3ème vie de Rahan"

La plupart du temps, les auteurs de BD font un petit dessin et écrivent le nom de la personne lors des séances de dédicaces. Ce n'est évidemment pas le cas des développeurs de jeux, des musiciens et autres, qui, lorsque vous réussissez à capter leur attention le temps d'une signature, ne peuvent que signer l'objet.

C'est déjà très bien, car il y a un petit échange avec la personne, même si ce ne sont que quelques petites secondes, à un moment, on se sent plus proche d'un créateur.  

Akira Toriyama / 鳥山 明 - "Dr. Slump"

Enki Bilal - "Les fantômes du Louvre"

Yoko Shimomura / 下村 陽子 - "Legend of Mana"

Hiroshi Minagawa / 皆川 裕史 - "Final Fantasy XII"

Cette recherche et entêtement pour obtenir le regard d'un maître d'œuvre, pour capter un court instant son attention, est l'essence même d'une collection de dédicaces. Le collectionneur est un chasseur.

Mais parfois, oui, il "triche".

"Tricher" dans ce milieu, c'est par exemple acheter une dédicace déjà faite à un autre dans le but de posséder une sorte de trace d'un créateur, mais sans l'avoir rencontré. Cependant, je ne vois pas les choses de façon aussi radicale.

Le peu de fois où j'ai du mettre la main au porte-feuille pour obtenir une pièce déjà dédicacée, c'était pour avoir la pièce en elle-même, ou bien considérer alors que le dessin ou la signature la sublime de quelque manière qu'il soit.

De tout temps les auteurs, acteurs, créateurs ont dédicacé leurs œuvres à leurs fans. C'est une fusion d'un instant qui reste dans le temps, grâce à la marque laissée par la personne. 

Le grand bonheur du chasseur / collectionneur de dédicaces étant la rencontre en temps que telle, la photo qui va bien, les 3 mots échangés avec les gens que l'on rencontre enfin...

J'ai souvenir de la séance VIP à la Mutualité où après un concert orchestral de musiques de jeux vidéo, attendaient à l'étage, Yoko Shimomura (SF II / Legend of Mana...), Nobuo Uematsu (Final Fantasy...) et Yasunori Mitsuda (Xenogears, Chrono Trigger/Cross etc..).

 

Un vrai plaisir, et de belles pièces dédicacées ce jour-là. Ou encore un Satoshi Kon attrapé dans les couloirs de Châtelet pour mendier une dédicace sur mon DVD de Perfect Blue après l'avant-première de "Tokyo Godfathers" au forum des images, une queue de 2 heures pour avoir des signatures sur mon Metal Gear Solid PS1, sauter entre les sièges d'un cinéma pour attraper Uematsu avant qu'il ne quitte la salle, se déguiser pour avoir une dédicace de Hironobu Sakaguchi derrière une salle bondée ou enfin... sauter littéralement sur ce pauvre Yoshitaka Amano à la Villette avant qu'il ne reparte avec son traducteur, désemparé... 

 

Tous ces souvenirs font partis intégrante de l'âme du collectionneur, car au-delà de la rencontre incroyable et de la pièce d'exception qu'il récupère après son "aventure", il est également un chasseur de souvenirs en devenir.

Ai Yazawa / 矢沢 あい - "Paradise Kiss" - MIWAKO

Ce sont justement ces souvenirs, qui font foi et nous rappelle les événements passés, les rencontres, les personnes et le temps qu'ils ont donné pour vous accorder un sourire, une signature, un dessin, quelques mots parfois suffisent à combler le fan.

Je me souviens de chaque rencontre, de chaque personne, que je tiens à remercier personnellement une fois de plus. L'accueil de Bernadette Després chez elle pour un moment incroyable au milieu de ses milliers de dessins de "Tom-Tom et Nana", son repas merveilleusement bon... 

Le regard profondément étonné de Nobuo Yamada, chanteur du générique de Saint Seiya lorsque, sous la pluie, je faisais le pied de grue pour mendier un autographe sur mon vinyle après un concert parisien dans une salle de 25 personnes tout au plus... 

Que dire du regard profond de Kiko Loureiro, alors guitariste de Angra, qui vint entre deux bières me dédicacer ma ESP MII après une Master Class...

Bernadette Després - "Tom-Tom et Nana"

Nobuo Yamada / 山田信夫 - "Saint Seiya"

Nobuo Yamada / 山田信夫 - "Saint Seiya"

Nobuo Uematsu / 植松 伸夫- "Final Fantasy VI"

_______________________________________

2008, FNAC de Châtelet, je fais la queue pour une séance de dédicaces à l'occasion de la sortie du 4ème opus de la saga MGS. Les dédicaces sont de Hideo Kojima, Yoji Shinkawa, Yumi Kikuchi et l'un des programmeurs, français.

Hiroshi Matsuyama / 松山洋 - Naruto Storm 3

Une bonne ambiance, comme toujours dans ce genre d'endroits où fans se retrouvent pour rencontrer et faire signer des objets...

Mais comme vous le constaterez assez vite, je n'ai pas été Mega au taquet comme on dit pour récupérer beaucoup de choses. Comme je collectionne et fais pas mal de trucs, c'est compliqué de se fixer toujours sur un sujet en permanence et surtout de tenter de faire tous les événements.

 

La quasi totalité des dédicaces que j'ai à ce jour concernent plutôt des auteurs ou créateurs issus de la culture nippone. Car ayant pas mal collectionné les jeux vidéo, il y avait une logique. 

Yoshitaka Amano / 天野 喜孝 - "Final Fantasy VI"

Michel Janvier - "Rantanplan"

L'avantage de ne pas rencontrer sans arrêt des créateurs pour leur demander des dédicaces, c'est de retrouver cette petite flamme du fan un court instant lors de l'échange, une sorte d'émerveillement dont il est difficile de se lasser.

 

Mais si je devais voir autant de personnalités que j'ai de pièce, de mon point de vue cela perdrait son intérêt et ce côté unique ou événement particulier justement.

Rencontrer Yoshihisa Kishimoto sur Paris, lui faire dédicacer deux jeux, et voir sa tête surprise devant un Double Dragon 3 GameBoy, dont il ignorait l'existence c'est juste magique, parce qu'outre l'impression de montrer une pièce rare, on voit aussi le fossé qui sépare production, édition et création. Comment une personne étant à l'origine même d'une licence ne peut connaitre l'existence d'un jeu, même s'il n'a pas vu le jour au Japon. Les éditeurs vendent des droits de distributions ou d'utilisation du nom, voilà tout.

C'était rigolo comme rencontre.

Yasunori Mitsuda / 光田 康典 - "Chrono Cross Music Box"

Yoshihisa Kishimoto / 岸本 良久 - Double Dragon 3

Yoshihisa Kishimoto / 岸本 良久

  - Return of Double Dragon" -

Yoshitaka Amano / 天野 喜孝 

"The Tale of Genji" artbook

Satoshi Kon / 今 敏 - "Perfect Blue" DVD

Une de mes plus belles rencontres ayant eu lieue au concert Press Start à la Mutualité où étaient réunis alors Nobuo Uematsu, Yoko Shimomura et Yasunori Mitsuda pour un concert orchestral de leurs musiques de jeux.

Le concert était une réussite, mais surtout, j'avais eu une place VIP me permettant de rencontrer les 3 compositeurs pour une séance fermée de dédicaces.

J'avais amené de beaux objets, et étais là surtout pour Mitsuda san, que je n'avais jamais vu, et qui pour moi reste le meilleur de sa catégorie avec notamment les musiques de Xenogears, Chrono Trigger et Chrono Cross à son actif. 

J'avais notamment amené avec moi la fameuse Music Box ORPHEUS de Radical Dreamers, un objet particulièrement rare, qu'il était assez surpris de revoir sur Paris, j'imagine. Il faut dire que j'ai cherché cet objet des années durant, et que j'ai juste eu la chance de pouvoir l'avoir et me le payer quelques mois seulement avant ce concert, un timing juste parfait.

C'est à ce jour la dédicace dont je pense être le plus heureux.

Mais certaines autres petites histoires valent également le détour.

Yasunori Mitsuda / 光田 康典

"Radical Dreamers Music Box Premium Orpheus"

En 2007 à la Japan Expo parisienne est invité en guest Hironobu Sakaguchi, mythic concepteur de la série Final Fantasy et membre de la Dream Team Square des années 90, qui vient ce jour pour promouvoir son nouveau jeu sur Xbox360 : Blue Dragon. Pour pouvoir assister à la séance de dédicace prévu à 14H30, il faut gagner un ticket. Pour gagner ce ticket, il faut faire la queue à l'entrée de l'expo, et piocher dans un bac qui donne un papier "gagnant" ou "perdant". Il y a beaucoup d'appelés, mais très peu d'élus et beaucoup sont déçus de ne pas avoir le bon ticket... je suis dans le lot des perdants.

 

Mais un chasseur chasse jusqu'au dernier instant, et dans mon Eastpak, j'ai des objets de fou à faire dédicacer, et je suis juste là pour le voir, le reste ne m'intéresse pas. Alors plusieurs fois, je fais la queue, sans résultat... Arrive l'heure, et je perds pied. Je veux le voir et avoir mes dédicaces. Je vais dans la file d'attente, voir un jeune ado qui a un ticket et lui propose 150€ en liquide pour avoir son ticket. Heureux, il prend mes sous, et part s'acheter des trucs. Moi je pleure juste de joie. C'est une petite triche en bonne et due forme, avouons-le.

Mais comme on dit : OSEF.

Je m'installe, l'écoute parler de son prochain jeu, et fait enfin la queue pour ma dédicace. On me dit que c'est qu'un objet par personne que l'on peut dédicacer... Il faut choisir. Je prend le plus mythique dans un premier temps : le premier Final Fantasy JAP sur MSX. En le voyant, il me regarde... et me fait comprendre avec un sourire que le temps passe vite, et que c'était il y a longtemps tout ça... Je repars heureux, mais j'aurais aimé faire aussi dédicacer mon Chrono Trigger not for resale, ROM rarissime sur Super Famicom. Un ami qui est avec moi refait la queue en s'attachant les cheveux (une autre coupe lui donne un air de "pas encore passé" -__-) et il parvient à me faire dédicacer cette pièce... Trop, Trop cool.

Hironobu Sakaguchi / 坂口 博信

"Chrono Trigger ROM not for sale SFC"

Hironobu Sakaguchi / 坂口 博信

"Final Fantasy MSX"

Kirk Hammett (Metallica) / Kiko Loureiro (Angra)

Stefan Forte (Adagio) / Loïc Lempereur (Willow)

Yoshitaka Amano / 天野 喜孝 

"Final Fantasy Premium Package"

Pat Roach

"Indiana Jones and the temple of Doom"

Warwick Davis - "Willow"

Shingo Araki / 荒木 伸吾 - "Saint Seiya anime serie cel"

Shingo Araki / 荒木 伸吾 - "Saint Seiya Dragon Gold Armor"