Les photos et textes présents sur ce site sont des données personnelles de partage exclusif.

Leur droits appartiennent pleinement au propriétaire du site. Ne pas utiliser ou diffuser sans autorisation préalable. ©2019

Collection de Vinyles

Alors pour faire assez court, les vinyles, on les achète aujourd'hui surtout pour l'objet, le côté sympathique de l'écouter et l'installer sur sa platine. Je trouve tout de même beaucoup plus simple et pratique d'écouter un CD qu'un vinyle, même si le grain de ce dernier reste mythique.

Néanmoins, l'objet lui, est souvent bien plus travaillé qu'un CD. On retrouve un feuillet supplémentaire, parfois même la pochette n'est pas dessinée / produite par les mêmes personnes que pour le CD. En cela je trouve que c'est intéressant.

Ecouter un vinyle, c'est aussi prendre de son temps pour se lever régulièrement pour tourner le disque, c'est se forcer un peu à écouter tout un album plutôt qu'une seule chanson. Par contre cela prend bien entendu de la place. 

A l'heure où le vinyle revient à la mode pour l'objet, et où le CD décline un peu (les gens écoutent beaucoup de MP3, mais le vinyle reste un bel objet), une platine + un ampli + des enceintes, ça prend beaucoup de place mine de rien. Alors on achète tout ça quand on va l'utiliser. Et c'est bien sûr mon cas. J'ai grandi avec les vinyles 45T, génériques des dessins animés, avec les 33T de rock de mon père... et avec les CD et les K7 audio bien sûr. Les années 80, c'est un croisement de plusieurs formats musicaux qui ont vécu ensemble. Seule la cassette a réellement presque disparue aujourd'hui. Car elle servait surtout (pour ma part) à se faire des compilations avec plusieurs vinyles ou CD, mais avec les MP3, c'est fini tout ça. Un mal pour un bien tout de même, beaucoup plus pratique.

Voilà, des vinyles, je n'en ai pas des milliards, j'achète ce qui me plait uniquement, petit à petit neuf ou d'occasion. Albums 33 ou maxi 45 tours, de groupes connus, un peu moins, ou provenant d'animés ou de jeux vidéo, parfois même des petites histoires racontées pour ma fille, que je lui passe de temps en temps. Je n'ai pas réellement de limite. J'achète simplement ce qui me plait et je n'ai jamais rien revendu à ce niveau. 

J'ai récemment changé ma platine.

Je me suis tourné vers une Audio Technica AT-LP120.

Elle convient parfaitement à mon usage.

Voilà, bon visionnage.

Vue sur la tranche, une collection de vinyles ne ressemble

pas à grand chose, je vais vous faire quelques photos plus sympathiques...

Vinyl Saint Seiya City hunter
Vinyl City Hunter Opening
Vinyl Flashman Super Mario Land Wingman
Vinyl Voltron Ulysse 31 Robotech Metalder
Vinyl bioman les chevaliers du zodiaque saint seiya
Vinyl Bioman Goldorak Spectreman
vinyl la bande a picsou titi tchaou et grodo albator
vinyl spielvan princesse sarah capitaine flam ulysse 31
vinyl albator inspecteur gadget bioman maskman pif & hercules
Vinyl inspecteur gadget jayce les mondes engloutis cat's eyes
bibifoc candy pinocchio
vinyl les inconnus une parisienne ghostbusters ray parker jr.
vinyl lucky luke x-or winspector sous le signe des mousquetaires
scorpions still loving you david hallyday a-ha kim wilde
jeanne moreau jules et jim
vinyl marie myriam chantal goya tintin mickey guignol casimir
maya bernard et bianca pipiou
the beatles vinyl
blondie elton john star wars
je danse le mia

J'aime le rock de manière générale depuis toujours, certains tubes, j'aime également écouter des OST, des opening d'animés.

Ma petite collection de vinyles se résume à ce que j'écoute régulièrement. Je n'ai malheureusement pas autant de pièces qu'en CD, mais j'essaye d'ajouter à ma collection quelques petites choses lorsque je peux. Parfois j'achète aussi quelques trucs uniquement pour la beauté de la pochette. Il faut dire qu'un Mœbius qui illustre un double album de Hendrix ou un dépliant dessiné de ABBA, ça a son charme. 

J'ai d'ailleurs pendant longtemps affiché au mur pas mal de ces vinyles. Les 45tours que je vous ai mis au-dessus proviennent pour la plupart de mon enfance.

Avant les CD 2 titres, les génériques de dessin animés se vendaient très bien, c'est l'époque de Antenne 2, TF1 et son Club Dorothée,  la Cinq, mais aussi quelques tubes antérieurs vendus alors pas cher, ou des histoires racontées pour enfants.